L’Esprit Féminin

  • Posted on octobre 1, 2012 at 23:35

L’ESPRIT FEMININ
Ou comment être respecté dans son intériorité

Si vivre en terre occidentale est une chance, cette opportunité cache aussi malicieusement aux femmes de notre génération un travers guère conscientisé : un travers qui me fut révélé à travers les propos d’un ami.
En me spécifiant comment ses ancêtres vécurent l’esclavage, j’ai perçu un trouble au plus profond de moi : ces propos réveillèrent dans mes tripes ce que mes ancêtres féminins avaient elles aussi vécu en tant qu’esclave du pouvoir masculin. Sur cette terre, l’expression de la douceur, de l’intériorisation a été mise au rebut pour être supplantée par de la violence, de l’agressivité, et de la combativité. Et pour tenter de survivre ou de sauver sa peau, une majorité de ces femmes, ont fait leur, ces attitudes, au détriment de l’expression de l’Esprit Féminin.

La question demeure encore plus en suspend à ce jour :
Comment faire Vivre l’Esprit Féminin ?
Comment peut s’exprimer la douceur, la générosité, l’intériorisation, l’amour ?

Et ne craignons pas de dévoiler une simple réalité :
L’esprit féminin n’est pas respecté sur cette terre. Et le plus souvent, s’il s’exprime à travers la Femme, celle-ci n’est guère respectée : au niveau de son corps, de son ressenti, de sa douceur, et de son potentiel sensoriel.
Nous savons tous que le combat mène à la destruction tant sur le terrain (les guerres en ce monde ou plus près de nous : les guerres de voisinage) que dans nos corps (nos organes internes souffrent d’une dysharmonie interne) et les humains y perdent progressivement leur bon sens et leur conscience.
Pour ce qui est de nos organes internes, ils sont capables de souffrir et de se livrer des batailles internes sans limite (le foie, réceptacle de notre force de combat peut agresser notre pancréas, source d’expression de notre douceur ou nos poumons, source de notre expression de soi ou notre coeur, expression de la joie et de l’amour ou …).
Ainsi, de génération en génération, les maladies s’inscrivent insidieusement et progressivement dans nos gènes jusqu’au moment où….elles aussi, s’expriment et viennent interpeler l’Etre, ici présent : c’est alors que la douleur et/ou la maladie deviennent une expression de vie au service de la Vie.

Aussi,
Je soutiens l’expression de la délicatesse de la féminité.
Je soutiens l’expression du respect dû à chaque être humain.
Je soutiens l’expression de l’esprit féminin et je le respecte sans le juger.
Je soutiens l’expression de l’esprit féminin pour le plus grand bienfait de l’humanité, vivant en chaque être humain.