4 : Les Portes des Mondes

 

SORTI le 1 Août 2014

 disponible :
format broché amazon
format kindle amazon

Ce roman emmène le lecteur dans l’immensité du temps et de l’espace où passé, présent, futur s’entremêlent. Le mystère est présent et interpelle le lecteur sur ses capacités de perception et de compréhension de lui-même, du monde et des mondes.

Ce livre peut ou non être une suite du livre précédent : « Les Portes Entr’ouvertes ».

 LE LIVRE :

prix public : 15 euros. 155 pages. Edité en 2014. N° isbn : 9782953293333

TABLE DES MATIERES

Suite du livre : Les Portes Entr’ouvertes

Chapitre 1
La rencontre

Chapitre 2
Galixas

Chapitre 3
En haut des marches

Chapitre 4
Qui suis-je ?

Chapitre 5
Qu’est-ce que se mériter veut dire ?

Chapitre 6
Des énergies pensantes

Chapitre 7
Le temps du changement

Chapitre 8
Demain est aujourd’hui

Chapitre 9
Un aller-retour

 QUID DU REEL

Comment pouvez-vous dire que le monde réel existe ou que vous-même vous existez ?

Au moins 4 éléments vous sont indispensables  pour avoir la sensation d’exister dans ce monde réel : vous, l’environnement extérieur, l’objet, et la relation.

Ainsi, à ce jour :
L’humain est très entraîné à voir ce que la société a mis au point, fabriqué et tous ces produits ou objets orientent notre vision qui est devenue de plus en plus sélective. Ainsi, la boucle de rétroaction est sans fin : on ne sait voir que ce qui est palpable.

Et il en est de même pour chacun de nos sens.

Entendre, écouter prend sens lorsque des sons sont produits. La boucle de rétroaction est sans fin : on entend, on écoute que ce qui se manifeste par une certaine tonalité.

Idem pour sentir, toucher, manger…

L’objet, le produit est source de stimulation et cette stimulation renforce le sentiment d’exister. La boucle de rétroaction est sans fin, et cette boucle de rétroaction est la fondation de notre économie actuelle : j’existe dans l’avoir ou le faire.

Alors !

Si vous êtes ancrés par habitudes dans ce monde dit « réel », sachez bien que ce monde est loin d’être le seul. Plusieurs mondes cohabitent en même temps et c’est à chacun de nous de développer nos capacités sensorielles pour le percevoir.

Vous pourriez vous demander :

Mais à quoi ça pourrait servir de développer de telles capacités ?
Mais à quoi ça pourrait servir de percevoir des informations impalpables ?
Mais à quoi ça pourrait servir d’échanger sur d’autres modes de communication ?
Mais à quoi ça pourrait servir de percevoir par télépathie ?

Sûrement à rien, dans un monde où le pouvoir de l’argent est fondamentalement lié à l’objet réel.
Sûrement à rien dans un monde où seule l’action est valorisée afin d’éviter de laisser du temps ou le champ libre aux individus pour qu’ils apprennent autrement.

Alors !

A vous d’apprendre à jouer d’autres parties !